OLDCODEX Affection

Forum français sur le groupe japonais OLDCODEX
 
AccueilRechercherMembresGalerieFAQS'enregistrerConnexionCalendrierGroupes

Statistiques
Nous avons 24 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Vinaya

Nos membres ont posté un total de 420 messages dans 152 sujets

Partagez | 
 

 Interview Asianbeat 19/06/2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nafarik
Admin
Admin
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Interview Asianbeat 19/06/2014   Ven 15 Avr - 13:42

Interview de OLDCODEX par le site Asianbeat, en anglais.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


EDIT : Traduction

Le 23 février, le très célèbre groupe OLDCODEX s'est produit au Zepp Fukuoka ! Avec une réputation qui les précède, le duo unique, chanteur et peintre, ont retenu l'attention du public au point que leurs places de concerts sont en rupture où qu'ils aillent ! Dans cette interview, nous demandons au chanteur Ta_2 et au peintre YORKE. comment ils sont devenus un groupe, quelles sont leurs futures ambitions, et nous leur en avons fait dire un peu plus sur leur nouvel album.
Savourez l'interview.


[Quand j'ai vu pour la première fois YORKE. faire une représentation artistique sur scène, bougeant son pinceau sur la toile, j'ai senti que c'était comme musical.]

Q. Comment êtes-vous devenus un groupe ?

Ta_2. Tout d'abord, ça a commencé avec Lantis et moi, discutant de comment nous voulions accomplir quelque chose dans la musique et cela a été le point de départ pour OLDCODEX. En partant à la recherche de nouveaux membres, j'ai rencontré YORKE. et suite à cela de nombreux membres ont rejoints et puis quittés le groupe.

Maintenant, il n'y a que nous deux et les musiciens. Nous avons aussi des consultants qui sont avec nous en tant que compositeurs et je dois dire que j'apprécie vraiment leur travail au fil des tournées, de nos concerts et des sorties de disques.

Q. Avoir un chanteur et un peintre ensemble est une combinaison unique dans l'industrie. Pourquoi avez-vous décidé de cela ?

Ta_2. Quand j'ai vu pour la première fois YORKE. faire une représentation artistique sur scène, bougeant son pinceau sur la toile, j'ai senti que c'était comme musical ; le rythme qui s'écoulait de lui était comme s'il était bassiste, batteur ou même guitariste. C'est là que j'ai voulu cet élément-là dans ce que je faisais et durant dix mois, je n'ai pas cessé de l'accoster pour qu'il entre dans le groupe.

YORKE. C'est une histoire que l'on a pas raconté depuis un moment. C'est assez embarrassant quand on en parle.

Q. C'est vrai ?

YORKE. J'avais l'impression d'être vraiment populaire !

Q. Alors vous étiez accosté sans arrêt ?

YORKE. Même avant de rejoindre complètement OLDCODEX, je faisais toujours un peu de travaux dans l'ombre. Une fois, on m'a même demandé de participer à un des clip vidéos. Jusqu'à maintenant j'avais travaillé avec beaucoup de musiciens et fais des représentations avec eux. Au début, je pensais que OLDCODEX était juste un travail comme un autre. Plus tard, j'ai commencé à réaliser que Ta_2 et moi étions sur la même longueur d'onde et je le pense encore aujourd'hui.

Ca m'a pris dix mois pour me décider parce que je n'avais jamais pensé à l'idée de rejoindre concrètement un groupe. J'avais jusqu'alors collaboré individuellement avec plusieurs groupes pour des concerts. Après un certain temps, j'ai commencé à me demander ce que ce serait de faire parti d'un groupe et c'est là que je me suis mis à y penser sérieusement.

Q. Vraiment ! Et alors, quand vous créer votre musique, à quoi est-ce que vous faites le plus attention ?

Ta_2. La première chose pour moi est que je fais attention de toujours aimer ce que j'entends une fois que je l'écoute. Je fais ça surtout quand je travaille sur une musique, que je l'arrange ou quand on ajoute quelques agréments. Je suis le genre de personne qui imagine un tas de choses dans ma tête plutôt que de l'écrire sur papier. Quelques fois ça m'inquiète ou ça me dérange mais je ne peux juste pas arrêter d'y penser.

Bien sûr, je fais confiance aux membres du groupe et je ne m'inquiète pas trop pour eux mais par moments il arrive qu'à cause de certaines circonstances ils n'arrivent pas réaliser quelque chose avec moi et je vais leur demander de le faire jusqu'à ce qu'ils abandonnent. Je dois faire en sorte que ces lignes ne se brouillent pas.

YORKE. Depuis le début, on a conceptualisé le groupe sur le thème du rock et c'est la seule chose qu'on ne veut pas perdre. Des fois, on écoute de la musique ensemble et on discute de ce qu'on peut ajouter à la nôtre pour l'améliorer. Au début, je n'étais pas exactement sûr de ce qu'était le rock. Mais j'ai réalisé que cette musique attirait et parlait à une large partie des gens.

J'ai senti que les gens qui suivaient le chemin du rock était  surtout ceux qui avaient été sauvés par lui. On est de ces gens-là. C'est pour ça que quand on écrit nos chansons, on essaie d'y intégrer une vision positive et de partager ce message aussi bien à travers la musique que visuellement avec l'art. C'est un concept que l'on veut garder.

[Notre album est la réflexion de tout ce que l'on ressent physiquement.]

Q. Nous avons entendu dire que vous aviez travaillé dur la nuit dernière pour votre album. Y a-t-il quelque chose que vous pouvez nous dire dessus ?

Ta_2. A chaque fois qu'on fait un album, on essaie d'y intégrer nos ressentis présents et notre philosophie. C'est pour ça qu'on est toujours heureux d'être interviewés dessus parce que cela donne aux gens l'opportunité de découvrir le groupe. J'espère que l'auditeur va l'aimer, au point qu'il ne va plus jamais le lâche. Notre album est la réflexion de tout ce que l'on ressent physiquement.

Jusqu'à maintenant, on n'avait pas pu transmettre tout ce que l'on voulait. Ca nous a donné envie de créer quelque chose qui pourrait faire passer tout ce que l'on ressentait et on espère sincèrement que ceux qui vont écouter l'album pourront l'apprécier pleinement. Toutes nos chansons ont été faites avec l'espoir de créer un futur éclatant alors on espère que nos fans vont nous ressentir à travers notre musique.

Un autre avantage d'être un duo chanteur-peintre est que l'on peut s'exprimer visuellement, par exemple avec les jaquettes des CDs. Je pense que c'est très intéressant de juste regarder la production de l’œuvre. OLDCODEX essaie de s'engager avec plus d'un sens. La musique est surtout appréciée par l'ouïe mais on essaie de se lancer dans le visuel aussi.

YORKE. A travers cette interview d'Asianbeat, on espère que plus de gens de Fukuoka nous découvrirons, nous, OLDCODEX. On serait très heureux si vous décidiez de donner une chance à notre combinaison art-musique.

De nos jours, peu de gens écoutent des CDS mais on espère que vous essaierez une fois et veniez à nos concerts !

[A travers des tentatives et des échecs, on a perfectionné ce style et on continuera sur cette voie même si c'est difficile.]

Q. Quels sont vos futurs projets pour OLDCODEX ?

Ta_2. Il y a beaucoup de choses différentes que l'on voudrait essayer et défier mais cela coûte de l'argent alors c'est assez difficile ! (lol)

Q. C'est vrai, aha. S'il n'y avait pas de limite budgétaire, il semble qu'il y a beaucoup de choses que vous voudriez faire.

Ta_2. C'est vrai. On a besoin de sponsors. (lol) Il y a plein de choses que l'on voudrait tester, visuellement parlant, mais on aurait besoin des dernières technologies. On pourrait alors prendre une approche minimaliste de nos performances mais on veut que notre public s'amuse à fond et leur donner quelque chose de stimulant et dynamique. On aimerait continuer sur ce point.

On adore jouer dans des salles de concerts et quand on joue, on veut que OLDCODEX occupe toute la place. A travers des tentatives et des échecs, on a perfectionné ce style et on continuera sur cette voie même si c'est difficile.

YORKE. Il y a beaucoup de choses que l'on a du laisser tomber aussi.

Ta_2. Et parfois on est restreints par le budget.

YORKE. Et même si tous nos buts ne pourront pas être atteints, ça nous motive pour en faire toujours plus. Avoir son propre écran de scène et donner le concert le plus mémorable possible sont parmi ces rêves. Dans un sens, être limité par le budget est ce qui nous force à être plus créatifs.C'est ce qui est parmi les bonnes choses de faire partie de OLDCODEX.

Ta_2. Cette pression d'être créatif est ce qui fait que l'on se sent bien dans l’environnement où on est.

[En écoutant, en dansant, en chantant ensemble, cela nous donne l'énergie d'affronter un nouveau jour.]

YORKE. En fait, on est plutôt libres. Même si on porte notre musique dans une tout autre direction que d'autres labels, notre équipe a été d'un grand soutien et on est vraiment reconnaissants qu'ils restent avec nous.

Ta_2. Oui, on apprécie vraiment tout ce qu'ils ont fait pour nous. Sans eux, on aurait pas pu arriver jusque-là et on travaille dur pour ne pas les décevoir. Tout le monde, y compris notre public, équipe et supporters, sont des personnes que l'on respecte vraiment et remercie. En retour, on veut les divertir pleinement. C'est ce dont le rock est fait.

En écoutant, en dansant, en chantant ensemble, cela nous donne l'énergie d'affronter un nouveau jour. Notre souhait est que notre musique ait cet effet. Aider les gens à travers le négatif et les rendre positifs est notre but, comme YORKE. l'a dit plus tôt.

[Je veux juste que les gens sachent que si on le décide, on peut accomplir n'importe quoi.]

Q. Si vous pouviez résumer OLDCODEX en un seul mot, qu'est-ce que ce serait ?

Ta_2. Hum, c'est vraiment une question difficile...

YORKE. C'est difficile de l'exprimer en un seul mot mais ce qu'on fait est très simple ! Ce qu'on fait est de prendre quelque chose qui existe depuis des générations et de lui donner un nouveau tournant, mais pour être honnête, c'est vraiment juste être ensemble et faire les idiots. Mais parfois, ça peut donner quelque chose d'incroyable. Des pleurs, des rires. C'est quelque chose de très simple qui finit souvent par nous inspirer et c'est quelque chose que l'on adore voir.

Hier, quand on quittait le studio, j'ai lancé aux fléchettes en disant « Je vais la mettre en plein dans le mille ». Comme attendu, elle a volée en plein milieu de la cible et j'ai dis « Telle est la vie ». C'était la première fois que je lançais aux fléchettes mais en croyant que j'atteindrai la cible en plein centre, c'est ce qui s'est produit. Alors c'est peut-être pour ça que je fais ce genre de travail.

Ce n'est pas de la chance et je ne crois pas que je pourrais soutenir le nombre d'efforts qu'il faut pour continuer à lancer aux fléchettes jusqu'à ce que je tire dans le mille. Si tu jettes la fléchette et que tu te persuades que tu vas mourir si tu la rates, la tension est ce qui te fait mettre en plein dans le mille. J'ai démontré ça à notre équipe à plusieurs reprises et c'est pour ça qu'ils pensent « Peut-être que ce type à quelque chose ». Je veux juste que les gens sachent que si on le décide, on peut accomplir n'importe quoi.

C'est pour ça que j'ai toujours voulu être un animal. Quand je vais au zoo, je me demande toujours « Pourquoi est-ils bougent comme ça ? » ou « Pourquoi la fourrure de l'ours polaire est si blanche ? » J'étais suffisamment curieux pour faire des recherches et j'ai découvert que leurs poils étaient en fait transparents. Si l'on s'intéresse suffisamment à quelque chose ou quelqu'un, on arrive finalement à une meilleure compréhension d'eux. Par exemple, si OLDCODEX était un animal dans un zoo, et les fans des visiteurs qui osent s'approcher suffisamment proches de notre cage pour nous connaître mieux. C'est quelque chose que tu es le seul à pouvoir faire et peut-être qu'un jour tu seras capable de dire : Pourquoi est-ce qu'ils peignent ? Pourquoi est-ce qu'ils chantent ? Ce genre de choses.

[Eclatons-nous ensemble !]

Q. Puisque nous sommes sur le sujet des fans, est-ce que vous avez déjà eu l'occasion de rencontrer vos fans étrangers ?

YORKE. Parfois ils viennent à nos concerts et nous parlent. Ils sont vraiment bons en japonais !

Ta_2. Beaucoup de gens de pays différents nous ont accostés : Corée, Chine, Taiwan, France, Chili et Thaïlande, pour en citer quelques uns. On a aussi remarqué que notre site était souvent consulté depuis des endroits comme les Etats-Unis. On ne connaît pas le nombre exact mais juste de penser que notre musique atteint de plus en plus de personnes, c'est vraiment super.

Q. Est-ce que vous avez un dernier mot pour les lecteurs d'Asianbeat et pour vos fans ?

Ta_2. A travers Asianbeat, je réalise qu'il y a encore beaucoup de personnes qui ne nous connaissent pas et j'aimerai leur dire de jeter un œil au travail de OLDCODEX ! Je serais vraiment heureux si vous preniez le temps de nous connaître et encore plus si vous en veniez à nous comprendre. Eclatons-nous ensemble !
On a tous les deux tendance à être tendus et rigides, alors j'aimerais bien vous rencontrer en personne. Aussi, YORKE. parlait des fléchettes tout à l'heure et s'est trompé en disant que tirer dans le mille rapportait cent points. En fait, c'est cinquante points !

YORKE. Ah bon ? Je ne connaissais pas si bien les règles.

Q. Oh non ! ET vous dites qu'il a tiré dans le mille à son premier essai ? C'est incroyable !

YORKE. Pas vraiment. Tout le monde était si surpris que ça m'a étonné. Je montrais juste que l'on doit être prêt à n'importe quoi. Cela te fait te demander s'il y a un gars dans le coin qui pense « Si je rate ce coup et la flèche n’atteint pas le centre, je pourrais mourir ! ». Montrer au monde comment différentes personnes peuvent vivre peut aussi être considéré comme une partie de mon travail.

Dites à mes fans que je les aime ! C'est vraiment tout ce que je veux dire.

Aishiteru yo  
I love you
Wo ai ni
(Je t'aime, en japonais, anglais et chinois)

Je crois que j'ai besoin d'étudier un peu plus après ça !


Dernière édition par Nafarik le Mar 26 Avr - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC-6ZUvhejzBelACX80IunnA
Douleba
Membres
Membres


Messages : 56
Date d'inscription : 16/04/2016
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Interview Asianbeat 19/06/2014   Sam 16 Avr - 14:47

Pourriez vous traduire l'article en français?
Revenir en haut Aller en bas
Nafarik
Admin
Admin
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Interview Asianbeat 19/06/2014   Sam 16 Avr - 17:42

Les traductions sont en projet, cela se fera juste quand l'une de nous aura du temps à y consacrer. Par contre, juste pour la remarque, ce serait bien de se présenter avant de poser la moindre question Smile
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC-6ZUvhejzBelACX80IunnA
Estreja
Co-admin
Co-admin
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 11/04/2016
Age : 28
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Interview Asianbeat 19/06/2014   Sam 16 Avr - 23:01

Bon faudra s'y coller.
Je ne suis pas spécialement doué en traduction pour l'harmonisation en langue française donc on pourra relire le travail de l'autre.

Les traductions arriveront au compte goutte. Ça demandera un peu de temps donc patience ^^

Une petite présentation en attendant ? :3
Revenir en haut Aller en bas
Nafarik
Admin
Admin
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Interview Asianbeat 19/06/2014   Mar 26 Avr - 9:14

Traduction ajoutée ! S'il y a des erreurs, n'hésitez pas à le dire, j'ai recopié le texte tard dans la nuit... ^^'
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC-6ZUvhejzBelACX80IunnA
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Asianbeat 19/06/2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Asianbeat 19/06/2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview Andy Revolver magazine 2014
» Interview de Michel47 - GPN 2014
» INTERVIEW Rick Parfitt Decembre 2014 ( en anglais )
» 10/03/2014: Stromae interview sur le clip Papaoutai
» ADX Ultimatum (2014)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OLDCODEX Affection :: OLDCODEX :: Presse/Média-
Sauter vers: